LA  MER

 La grande poubelle de l’humanité

Les déchets de plastique ont envahi tous nos océans mais aussi les mers où la population littorale et les activités sont importantes comme l’Océan Pacifique, l’Océan Atlantique, l’Océan Indien et la Mer Méditerranée

Le "7e continent de plastique”, est une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille d'un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France.

 Un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets, pneus gobelets en plastiques et déchets divers …

Bicp Inc.  désire dans le futur mettre en place des études scientifiques sur les nuisances des déchets sur la santé. Notre but est d’alerter le monde sur cette pollution qui est une énorme catastrophe.

 

LA TERRE 

 Des tonnes de déchets sont tous les jours dans nos villes sur les trottoirs, dans les rues, dans les squares, dans les rivières et parfois dans des décharges sauvages.

Plus d'infos…

LES FORETS 

SANS DÉCHETS, LA FORÊT EST PLUS BELLE !

Des opérations de ramassage des déchets en forêt en collaboration avec les citoyens sont parfois effectuées, mais cela reste encore insuffisant du fait de l'énorme quantité de déchets restants.

Pourtant des moyens importants y sont consacrés. Des paires de gants et des sacs poubelles, des pinces à déchets seront fournis aux participants.

La présence de déchets est perçue comme une intrusion artificielle et nuisible au sein d’un espace naturel qui devrait rester préservé. 

LES PLAGES

Saviez-vous que que le littoral tunisien est bordé de 810 km de plages. Il revient à chacun de nous d’assurer la gestion des ressources des plages malheureusement trop de plages sont envahies par les déchets. Les points noirs, c'est à dire les surfaces où s'accumulent des centaines de kilos de déchets (ménagers et gravats) constitués de dépôts anarchiques de déchets se sont généralisés partout en Tunisie.

Voir les photos… Voir les vidéos…

L'AIR


Les déchets brûlés, sont la source de nombreuses pollutions. De la pollution visible et respirable à la pollution olfactive, le brûlage de déchets à l'air libre entraine bien souvent des troubles du voisinage, et peut, s’il est réalisé de manière totalement sauvage, donner naissance à des incendies. Bien qu'interdit, le brûlage des déchets est toutefois une activité encore très largement répandue.

Les usines d’incinération restent polluantes et nocives pour la santé, à travers les émanations de gaz toxiques :

CO2

• Dioxines

• Oxydes d'azote

• Oxydes de soufre

• Métaux lourds ...

Les conséquences sont terribles, puisque chaque année, on attribue à la mauvaise qualité de l'air des milliers de décès

Au niveau de l’atmosphère, les dioxines émises peuvent être transportées sur de longues distances avant de retomber à la surface des sols et des milieux aquatiques. On retrouve ainsi les dioxines dans tout milieu et partout dans le monde.

Au niveau des sols, les dioxines se déposent directement sur le sol, en grande partie sous forme fixée aux particules, elles semblent peu migrer en profondeur, du fait de leur forte affinité pour les colloïdes du sol ; elles sont retrouvées généralement à 95% dans les 10 premiers centimètres de profondeur des sols cultivés ou pâturés. Les dioxines se déposent également à la surface des feuilles des végétaux, contaminant alors les animaux herbivores. Les concentrations de dioxines dans les sols reflètent une contamination à long terme, alors que dans les végétaux, cela reflète plutôt une contamination de faible antériorité.